Les secrets de la concentration, la clé de la réussite

Que vous soyez en formation ou en activité salariale, vous pouvez régulièrement rencontrer des problèmes de concentration chez vous ou dans votre environnement de travail. Sollicitations de vos proches ou de vos collègues, réception continue de mails, notifications incessantes sur votre smartphone ou votre ordinateur, autant de sources de distraction extérieures qui vous empêchent de rester concentrer durant votre travail ou vos révisions. Mais les manifestations internes de votre corps, telles qu’un simple bâillement, un gargouillement dans le ventre, un éternuement ou encore un mal de dos, font aussi partie des causes multiples de déconcentration.

Travailler-sa-concentration.jpg

 

Il faut savoir qu’en moyenne, un adulte peut rester concentré pendant maximum 20 minutes et cette durée descend à 10 minutes si le sujet traité est complexe. A vous maintenant d’organiser vos journées et de vous entraîner pour rester efficace malgré cette contrainte. Nous vous livrons, dans cet article quelques astuces pour apprivoiser votre attention.

 

 

Astuce n°1 : Ecoutez votre chronobiologie

Sachez d’abord que la période durant laquelle vous avez une efficacité physiologique optimale a lieu le matin, pendant 1H30 maximum. Cette capacité de concentration, plus importante que sur le reste de la journée, est due au fait que, durant la nuit, votre cerveau a éliminé les toxines qu’il a accumulé tout au long de la journée précédente et est donc prêt à aborder son premier sujet à traiter. Quel meilleur moment pour travailler efficacement ? 

Astuce n°2 : Fixez-vous un objectif rapidement atteignable

Se fixer un objectif atteignable dans un temps court, une heure par exemple, permet à votre cerveau de savoir où il doit se diriger précisément. Ainsi imprégné du sujet à traiter, votre cerveau peut se faire une image mentale du résultat à obtenir pour atteindre l’objectif. Cette image mentale devient donc un aimant pour votre cerveau qui met tout en œuvre pour résister aux perturbations et accomplir la mission fixée. 

De plus, atteindre toutes les heures et demie un objectif provoque en vous des sentiments de fierté, de plaisir et de satisfaction et permet ainsi de décupler votre motivation à rester concentré(e). 

Astuce n°3 : Isolez-vous des sources de distraction que vous pouvez maîtriser

Bien entendu, vous ne pouvez empêcher un bâillement ou un collègue qui fait irruption dans votre espace de travail. Cependant, pendant vos périodes définies de concentration, vous pouvez éteindre votre téléphone, fermer votre boîte mail ou autre outil de communication comme une messagerie instantanée ou une plateforme de messagerie professionnelle. Bien sûr, nous ne vous conseillons pas vous couper du monde durant toute votre journée de travail ou de révisions, mais seulement à des périodes durant lesquelles vous avez besoin d’une grande concentration pour atteindre l’objectif que vous vous êtes préalablement fixé. L’idée est de reporter les sollicitations extérieures est à des moments plus propices pour vous.

Vous travaillez en open-space ? Vous pourriez convenir tous ensemble d’un rythme commun et alterné de silence et de moments d’échanges.

Astuce n°4 : Préparez votre cartable d’écolier la veille

Il s’agit là d’appréhender les sujets à traiter le lendemain en faisant place nette sur votre ordinateur et votre bureau et en listant, dans votre tête ou sur papier, les différentes actions qui vous aurez à accomplir. Par cette pratique, vous permettez à votre cerveau de se focaliser sur les sujets à traiter le lendemain en lui évitant d’être distrait par des dossiers en attente ou à aborder plus tard. Cette technique vous permet également de ne pas perdre de temps durant le pic d’efficacité du matin en réalisant une action préparatoire qui ne demande aucune capacité d’analyse ou de concentration.

Astuce n°5 : Evitez le multitâche

La base de la contre-productivité réside dans le multitâche. Passer d’un sujet à l’autre régulièrement oblige le cerveau à se réimprégner du contexte, de l’objectif à atteindre et des tâches à effectuer. Une perte de temps et un effort de concentration qui pourraient être évités si l’on ne traite qu’un sujet à la fois.

 

Et maintenant, c’est à vous de jouer !