"Comment suis-je devenue assistante juridique ?"

Bandeau_Entretien.jpg

 

Fanny Coiffard, ancienne stagiaire de l'Institut Juridique d'Aquitaine et assistante notariale depuis 6 mois a accepté de nous livrer son témoignage en répondant à quelques questions. Elle nous raconte alors son parcours de formation pour devenir Assistant.e Juridique, son expérience avec l'IJA et sa facilité à trouver un emploi à la fin de son cursus.

 

Depuis combien de temps exercez-vous au poste d'assistante notariale ?

J'ai obtenu mon diplôme en janvier dernier et, dès la sortie d'école, j'ai été embauchée par l'étude notariale où j'ai réalisé mon stage.

Un stage de deux mois, obligatoire pour l'obtention du diplôme, permet l’application concrète des enseignements dispensés durant la formation d'Assistant.e Juridique.

 

Pourquoi le métier d'assistante juridique vous a séduit initialement ?

Anciennement secrétaire médicale, je souhaitais pouvoir évoluer dans un domaine qui me permettrait de voir différents horizons (notaire, avocat, huissier, expert-comptable, immobilier, ...).

 

Comment êtes-vous devenue assistante juridique ?

J'ai fait une demande de FONGECIF et j'ai choisi l'IJA grâce aux conseils aguerris de mon conseiller FONGECIF. J'ai repris mes cours tout en étant encore en poste, c'est pourquoi j'ai choisi la formation "blended" proposée par l'IJA, qui me permettait quand même d'avoir une rencontre avec des professionnels lors de nos cours en présentiel. 

La formation dure 9 mois avec 2 mois de stage permettant ainsi de pouvoir se diriger vers le poste que l'on souhaite.

 

Quels ont été les points forts de votre formation ? Les points négatifs ?

Les points forts de la formation sont l'accompagnement que nous avons eu tout au long des 9 mois. Les directrices sont disponibles et à l'écoute. La plateforme permet également d'avoir des échanges avec les intervenants avant les rencontres en présentiel. Le fait d'avoir également un planning établi à l'avance pour la progression pédagogique est un réel plus et permet de ne pas avoir peur des cours.

Le rythme de la formation est soutenu, comme toute formation. Il ne faut pas oublier qu’elle est reconnue en Bac+2 ! Les stages sont vraiment un plus, cela nous permet d’avoir une idée précise du métier et du domaine. Chez un avocat, le travail n’est absolument pas le même que chez un notaire ! Les stages permettent également de pouvoir justifier d'une expérience afin d’être recruté.e à la fin du cursus.

 

Avez-vous trouvé facilement du travail à la sortie de votre formation ?

J’ai été embauchée avant même d’avoir mon diplôme ! Mes employeurs m’ont fait une proposition de travail dès la sortie de mon stage. J’ai donc passé mon dernier examen, le 24 janvier dernier et dès le 25, j’étais à mon nouveau poste !

Le monde notarial est en constante évolution et il y a un recrutement et la possibilité d’évoluer.