Entrevue "Mon métier d'assistante juridique"

Bandeau_Entretien-2.jpg

 

Fanny Coiffard, ancienne stagiaire de l'Institut Juridique d'Aquitaine et assistante notariale depuis 6 mois a accepté de nous livrer son témoignage en répondant à quelques questions.

Après avoir exploré les différentes facettes du métier de secrétaire médicale, Fanny a souhaité marquer un tournant dans sa vie professionnelle en devenant assistante juridique. Après 9 mois de formation à l’Institut Juridique d’Aquitaine lui permettant d’appréhender tous les rudiments de son futur métier, Fanny a obtenu un poste dans l’étude notariale où elle a effectué ses deux mois de stage obligatoires. Un bel exemple de reconversion professionnelle réussie !

Pourquoi le métier d'assistante juridique vous a séduit initialement ?

Anciennement secrétaire médicale, je souhaitais pouvoir évoluer dans un domaine qui me permettrait de voir différents horizons (notaire, avocat, huissier, expert-comptable, immobilier, ...).

Comment êtes-vous devenue assistante juridique ?

J'ai fait une demande de FONGECIF et j'ai choisi l'IJA grâce aux conseils aguerris de mon conseiller FONGECIF. J'ai repris mes cours tout en étant encore en poste, c'est pourquoi j'ai choisi la formation "blended" proposée par l'IJA, qui me permettait quand même d'avoir une rencontre avec des professionnels lors de nos cours en présentiel. La formation dure 9 mois avec 2 mois de stage permettant ainsi de pouvoir se diriger vers le poste que l'on souhaite.

En quoi consiste exactement votre métier ?

Je fais les demandes de pièces pour les dossiers (urbanisme, état civil, …). Je fixe les rendez-vous pour les nouveaux dossiers et je mets en place les nouveaux dossiers. Je rédige les contrats de mariage, PACS, donation entre époux, etc. et je gère le standard. Il n’y a pas de journée type pour une assistante juridique et c’est ça qui est formidable !

Épanouissiez-vous dans votre métier et à votre poste actuel ?

Je m’éclate ! J’ai toujours le contact avec le client. Chaque jour est différent du précédent et pourtant la constitution de dossier est la même pour tous. Mais, chaque jour, il y a des urgences différentes à gérer, différentes situations.

Quelles sources de satisfaction trouvez-vous dans votre travail ?

Mon travail permet à des gens de devenir propriétaires. Il s’agit souvent de moments heureux !

Quels sont les côtés positifs et négatifs du métier ?

Les avantages sont que chaque jour est différent, les journées sont trop courtes ! Au niveau juridique, j’en apprends tous les jours. A chaque situation, il y a des nouvelles informations juridiques ! Je ne sais pas si cela est un inconvénient sachant que nous sommes rémunérés, mais étant en contrat 39h, cela ne me permet pas d’avoir des occupations annexes le soir.

Quelles qualités sont indispensables pour exercer votre métier ?

Pour être une bonne assistante juridique, il faut de l’écoute et de la rapidité d’exécution afin de répondre clairement et précisément aux différentes demandes. Nous sommes le premier lien avec l’étude ou le cabinet d’avocat.

Quel salaire peut-on espérer en débutant dans ce métier ?

Mon salaire a augmenté du fait des 39H. Il y a des possibilités d’évolution et donc d’augmentation salariale.