La valorisation des compétences dans le juridique : un outil de sécurisation de votre parcours professionnel

La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) est accessible à toute personne quel que soit son âge, son niveau d’étude ou sa formation. Le seul prérequis nécessaire pour faire valider ses compétences avec la VAE est de justifier d’au moins un an d’expérience en lien direct avec la certification souhaitée… 

 

Votre expérience vous a permis d'acquérir des savoir-faire et des compétences dans le secteur juridique et vous pouvez valoriser ces connaissances afin d’obtenir par équivalence un diplôme grâce à la VAE. Ce dispositif met en valeur l’idée selon laquelle toute expérience est formatrice. Ainsi, cette démarche peut vous permettre de faire reconnaître vos compétences à la fois pour conserver votre employabilité, vous redonner confiance et mettre en valeur vos acquis professionnels. 

 

Obtenez votre diplôme sans suivre de formation

 

Le but d’une VAE est de valoriser vos compétences acquises tout au long de votre parcours professionnel. Aujourd’hui, beaucoup d’actifs occupent des postes qui ne correspondent pas à leur cursus ni même à leurs diplômes d’origine. Cependant, leur expérience leur ont fait acquérir des compétences et des savoirs qui peuvent être valorisés par une certification reconnue. Ainsi, avec la VAE, vous pourrez justifier vos compétences professionnelles en obtenant un diplôme en cohérence avec votre niveau d’expérience et de responsabilité et ce, sans avoir à suivre de formation. 

 

Aujourd’hui, l’obtention d’un diplôme est à la fois un moyen de sécuriser son parcours professionnel, mais également de prétendre à des postes ou à des formations de niveau supérieur mais aussi de passer des concours. 

 

Quelles sont les étapes d’une VAE ?

 

  • ïÉtape 1 : Définir votre projet.

 

  • ïÉtape 2 : Choisir un organisme compétent.

 

  • ïÉtape 3 : Déposer votre dossier en vue d’être reçu.

 

  • ïÉtape 4 : Faire valider votre VAE.

 

Avant de vous lancer dans un projet de VAE, vous devez être sûr que votre expérience réponde aux exigences du référentiel de certification professionnel du titre juridique que vous souhaitez faire valider. Aussi, vous devrez impérativement justifier d’une expérience professionnelle d’au moins un an dans le secteur du droit.

 

Une fois que vous serez certain que votre profil professionnel vous permette d’accéder à une VAE, vous pourrez commencer vos démarches et monter votre dossier de recevabilité. La VAE demande du temps et un investissement personnel conséquent. Aussi, sachez qu’il est possible de vous faire accompagner dans vos démarches afin de vous donner toutes les chances d’aller jusqu’au bout de votre projet de VAE.

 

Comment financer votre VAE juridique ?

 

En fonction de votre profil, de votre situation et de votre lieu de résidence, il existe plusieurs moyens de faire prendre en charge le financement de votre projet de VAE. Les principaux organismes financeurs sont votre employeur si vous êtes toujours en poste, mais aussi le Pôle Emploi, le Conseil Régional et les opérateurs de compétences (OPCO). Ainsi, en fonction de votre statut, il faudra vous adresser à l’organisme compétent pour la prise en charge de votre démarche VAE.  

 

Attention, seules les certifications enregistrées au RNCP peuvent être accessibles par la VAE, ce qui est le cas de notre certification d’assistant.e juridique (RNCP 324 p).