Réforme de la formation : ce qui va changer d’ici 2021

La loi Avenir professionnel, votée en 2018, apporte des nouveautés pour adapter la formation aux évolutions du monde du travail. 

 

Compte personnel de formation (CPF) : une application mobile pour des démarches plus simples

 

C'est la mesure phare de la réforme de la formation et de l'apprentissage initiée par la ministre du Travail, Muriel Pénicaud. Dès le 21 novembre 2019, l’application mobile donnera accès aux 33 millions d’actifs aux euros disponibles sur leur compte personnel de formation (CPF). Le CPF est un droit individuel suivant chaque actif tout au long de sa carrière. Anciennement alimenté en heures, il est depuis le 31 décembre 2018 passé en euros. Tous les CPF ont donc été convertis au 1er janvier (sur une base de 15€ / heure). 

 

Un nouveau congé pour la reconversion professionnelle

 

Le nouveau congé de transition professionnelle (CTP) vient remplacer l’ancien CIF afin de renforcer l’autonomie des salariés, engagés dans un projet de reconversion professionnelle.  

 

Pour bénéficier du CTP, le salarié doit justifier de 24 mois d’ancienneté dont 12 mois dans la même entreprise. Il convient au salarié d’en faire la demande au Fongecif ainsi qu’à son employeur qui ne pourra refuser sa demande si les conditions d’ancienneté ainsi que la procédure sont bien respectées. 

 

Le salarié doit construire un projet de formation respectant un cadre précis, pour cela, il pourra faire appel à un conseiller en évolution professionnelle. Les formations choisies doivent être certifiantes, éligibles au Compte personnel de formation et elles doivent permettre au salarié de réaliser une reconversion professionnelle. 

 

Allongement de l’âge limite de l’apprentissage

 

La France observe parmi les jeunes de plus en plus d’apprentis. Le ministère du travail recensait 458 000 jeunes en contrat d’apprentissage à la fin du mois de juin soit une augmentation de 8,4% en un an, d’après le site leparisien.fr

 

Dans sa réforme de l’apprentissage, Muriel Pénicaud a prévu un allongement de l’âge limite qui passera désormais à 30 ans contre les 26 ans actuels. Aussi, les apprentis âgés de 18 ans bénéficieront d'une aide d’un montant de 500 euros afin de passer leur permis de conduire, sans conditions.

  

Obligation de certification des organismes de formation au 1er janvier 2021

 

Dès 2021, les organismes de formation financés par des fonds publics ou mutualisés de la formation professionnelle devront être certifiés selon un référentiel national unique. Cette mesure a pour but d’accroître le niveau de qualité des formations professionnalisantes. D’après l’étude d’impact accompagnant le projet de loi « Avenir professionnel », 48 000 organismes devraient entrer dans un processus de certification.