Salaire d’un(e) assistant(e) juridique

Véritable bras droit des juristes pour lesquels elle travaille, l’assistant(e) juridique est une spécialiste capable de jongler avec aisance entre le domaine juridique et l’administratif. Zoom sur la carrière et le salaire de l’assistant(e) juridique.

salaire-secretaire juridique .jpg

Contexte et évolution de carrière

L’exercice du métier d’assistant(e) juridique implique des connaissances juridiques et administratives ainsi qu’une bonne maîtrise des techniques de communication. Ce métier exige de la polyvalence, l’assistant(e) juridique étant amené(e) à gérer différentes tâches allant du secrétariat classique à la gestion de l’agenda des juristes, en passant par le suivi et le classement des dossiers juridiques.

Organisation, sérieux et sens des responsabilités sont des qualités essentielles pour accéder au métier d’assistant(e) juridique. Si ces capacités sont acquises, l’assistant(e) juridique pourra voir son poste et son salaire évoluer au sein même de sa structure ou dans une autre entreprise.

Il est également possible pour une assistant(e) juridique de passer des examens professionnels afin d’évoluer vers un poste de clerc de notaire ou clerc d’huissier.

 

Salaire de l’assistant(e) juridique 

salaire-assistante juridique.jpgQu’il ou elle exerce au sein d’un cabinet d’avocats, d’une étude de notaires ou d’huissiers de justice ou encore en entreprise, le salaire de l’assistant(e) juridique varie en fonction de son degré d’expérience, de la qualité de son travail ainsi que de ses qualifications et de son ancienneté.

Les diplômes permettant d’acquérir des compétences et qualifications dans les domaines de l’assistanat et du secrétariat juridique font également fluctuer la rémunération finale de l’assistant(e) juridique.

Un(e) secrétaire juridique expérimenté(e) peut prétendre à un salaire compris entre 1 833 bruts et 917 bruts par mois en France, soit en moyenne 2 375 bruts par mois.

Cette fourchette de rémunération est approximative, le salaire exact pouvant varier selon l’expérience, la structure mais aussi les compétences et qualifications de l’assistant(e) juridique.

 

Images libres de droit, source http://www.stockvault.net et pixabay.com