Zoom sur la VAE : Et si vous faisiez reconnaître votre expérience professionnelle ou bénévole par un diplôme ?

VAE-Article.jpg

 

Parce que tous les parcours professionnels ne se ressemblent pas, il existe désormais des dispositifs comme la VAE pour faciliter l’insertion professionnelle, accroître son niveau de qualification, faire reconnaître son expérience, sécuriser son parcours professionnel… 

Qu’est-ce que la VAE ?

Toute personne, quels que soient son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, qui justifie d’au moins 1 an d’expérience en rapport direct avec la certification visée, peut prétendre à la VAE. Cette certification qui peut être un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle doit être inscrite au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

 

Tout au long de votre parcours, vous avez acquis des compétences et des connaissances, dans des situations de travail variées. Ces expériences sont un véritable atout pour votre carrière, la VAE vous permet de les valoriser.

 

La VAE, pourquoi ?  

  • Obtenir une certification
  • Mettre en adéquation sa certification avec son poste, ses missions et ses responsabilités
  • Valider son expérience pour soi
  • Faire valoir ses compétences
  • Obtenir un niveau de qualification permettant d’accéder à une formation d’un niveau supérieur ou de s’inscrire à un concours
  • Faire une reconversion professionnelle
  • Évoluer professionnellement / Obtenir une augmentation ou une promotion professionnelle
  • Développer son estime de soi

 

Prêt.e à vous lancer ? Les étapes de la VAE 

Le parcours VAE se déroule en trois étapes : la recevabilité, l’accompagnement et enfin la validation. 

 

La demande de recevabilité

L’étape de la recevabilité formalise votre demande de VAE auprès de l’organisme certificateur. Un dossier de recevabilité vous sera demandé pour vérifier le respect des conditions d’éligibilité définies par la loi :

  • L’inscription de la certification visée au RNCP
  • Votre année d’expérience en adéquation avec le contenu du référentiel de la certification

 

Votre dossier de recevabilité devra ensuite être déposé auprès de l’organisme certificateur qui donnera un avis de recevabilité ou non dans un délai de 2 mois. 

 

Votre demande de recevabilité acceptée, vous devrez ensuite rédiger un dossier, dans lequel vous décrirez, analyserez, justifierez toutes vos expériences (salariées, non salariées ou bénévoles) de manière claire et détaillée

 

Le dossier VAE ou dossier de validation 

Afin d’être sûr que votre expérience concorde bien avec le contenu du référentiel de la certification, listez l’ensemble de vos expériences professionnelles, de vos formations ainsi que les diplômes que vous avez obtenus. 

 

Cette étape est importante et vous permettra de nommer les savoir-faire, savoir-être, connaissances, méthodes, process que vous avez mobilisés et développés. Vous pourrez ensuite comparer le détail de votre expérience avec la liste des compétences, connaissances et savoirs requis. 

 

Pour cette étape, vous pourrez faire appel à un accompagnateur. Celui-ci vous aidera à organiser les éléments du dossier de validation et facilitera la mise en lien des acquis avec le référentiel de la certification. Il vous informera également sur la procédure de validation et vous épaulera pour la rédaction de votre dossier.  

 

La validation 

La dernière étape consiste à passer devant un jury pour la validation de votre VAE. Ce jury est constitué de professionnels (employeurs, salariés) et d’enseignants. Le jury va évaluer les compétences professionnelles ainsi que les connaissances requises pour la certification, en prenant appui sur les référentiels métiers et les descriptifs de diplômes. 

 

Cet entretien avec le jury va vous permettre de défendre votre dossier. Il s’agira par exemple d’une mise en situation professionnelle durant laquelle vous devrez mettre en avant les compétences acquises lors de vos expériences professionnelles passées. 

 

Validation partielle

Cependant, si certaines connaissances ou compétences vous font défaut au regard du référentiel, le jury de VAE vous validera partiellement votre certification. Pas de panique, vous aurez la possibilité de redéposer un dossier et valider la partie manquante dans un délai de 5 ans (pas de limite de temps dans l’enseignement supérieur). 

Validation totale 

Si vous remplissez toutes les conditions requises, le jury de VAE vous attribuera la totalité de la certification. Lors d’une validation, le jury estime que les acquis du candidat sont en adéquation avec les compétences attendues pour l’obtention de la certification visée et la délivre au candidat. 

Refus de validation

Dans certains cas, le jury estime que les acquis du candidat ne lui permettent pas de répondre aux objectifs de la certification visée. La certification ne lui est donc pas attribuée.