Formation professionnelle : La réforme du Compte Personnel de Formation (CPF)

CPF-compte-personnel-de-formation.jpg

Le Compte Personnel de Formation ou CPF donne accès à des droits permettant aux bénéficiaires de financer une action visant un développement de compétences (formation, bilan de compétences, VAE, etc).

 

Le CPF, qui est intégré au compte personnel d’activité (CPA), concerne toutes les personnes :

  • Âgées d’au moins 16 ans en emploi (la limite d’âge descend à 15 ans pour les apprentis) ou en ESAT (Etablissements et Services d’Aide par le Travail) ;
  • À la recherche d’un emploi ;
  • Porteuses d’un projet d’orientation ou d’insertion professionnelle.

 

Monétisation du CPF Compte Personnel de Formation

À partir de 2020, le CPF ne sera plus crédité en heures mais en euros pour permettre davantage de lisibilité pour les salariés et d’efficacité d’utilisation pour les inscriptions à des formations en ligne.

Ainsi, à partir de 2020 (pour les droits cumulés en 2019), chaque salarié en CDI (temps plein) bénéficiera d’un crédit de 500 € par an, avec un plafond de 5 000 €. Pour les salariés à mi-temps, l’alimentation du CPF est proratisée. Les personnes sans ou avec peu qualification (et les personnes handicapées accueillies dans un ESAT) auront 800 €, avec un plafonnement à 8000 €.

Chaque heure de formation acquise sur le CPF jusqu’au 31 décembre 2018 a été convertie en euros et est l’équivalent de 15€.

 

Conditions d’utilisation des droits CPF

La totalité des droits acquis est mobilisable à tout moment, sans contrainte d’ancienneté ou de durée, quel que soit le statut du titulaire du CPF (qu’ils soit salarié ou demandeur d’emploi). Ainsi, même en cas de changement de situation professionnelle ou de la perte d’un emploi, les droits cumulés restent acquis et mobilisables. 

Le salarié n’a pas besoin de demander l’accord de son employeur pour mobiliser ses droits CPF si la formation se déroule en dehors du temps de travail. Dans le cas contraire, le salarié doit faire une demande d’autorisation d’absence auprès de son employeur 

 

Une application mobile au service des titulaires CPF

Cette évolution du CPF s’accompagne de la mise à disposition prochainement (2e semestre 2019) d’une application mobile, développée par la Caisse des Dépôts (CDC), permettant aux utilisateurs :

  • la consultation de leurs droits ;
  • l’accès aux formations éligibles au CPF ;
  • l’inscription et le paiement de la formation sélectionnée.

 

Les formations éligibles au CPF

Au 1er janvier 2019, les listes nationales et régionales ont été supprimées au profit de toutes les formations menant à une certification professionnelle reconnue, c’est-à-dire répertoriée au sein du Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP). Les formations sont maintenant accessibles indépendamment de la branche professionnelle ou du lieu de travail du salarié.

Entre autres, le permis B et le permis poids lourd ainsi que les bilans de compétences et les bilans de validation des acquis de l’expérience (VAE) pourront être financés via le CPF.