IJA

Financez votre formation

Vous êtes salarié ? Trois possibilités s’ouvrent à vous : le CPF ou le CPF de transition professionnelle, et le dispositif démissionnaire- Code CPF 248366

Qu’est-ce que le CPF ?

 

Le CPF est intégré à votre Compte Personnel d’Activité (CPA). Ce compte est personnel. Il appartient donc au titulaire du compte de l’activer en allant sur le site suivant : www.moncompteformation.gouv.fr. Pour le CPA, voir www.moncompteactivite.gouv.fr Le CPF devient centralisé, fixe les objectifs et fédère les financements. Les droits inscrits sur ce compte sont attachés à la personne et non à l’entreprise ou à l’employeur. Ils restent donc acquis en cas de changement de situation professionnelle ou de perte d’emploi de son bénéficiaire. Actions éligibles Depuis le 1er janvier 2019, les listes de formations éligibles sont supprimées. Sont désormais éligibles les formations sanctionnées par une certification enregistrée au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) … ce qui est le cas de la formation d’assistant(e) juridique délivrée par l’IJA.

 

LE CPF de Transition Professionnelle : il remplace l’ancien CIF et est destiné à permettre de changer de métier ou de profession dans le cadre d’un projet de transition professionnelle.

 

Le salarié peut bénéficier d’un financement octroyé par une Commission Paritaire Interprofessionnelle Régionale (CPIR) au vu de son projet. Depuis janvier 2020, ce sont les Transitions Pro (anciens Fongécifs) qui assurent l’examen des projets et leur financement. Soyez vigilants quant aux délais pour déposer votre demande. Le salarié a droit à un congé de transition professionnelle lorsqu’il suit cette action de formation en tout ou partie durant son temps de travail ou hors temps de travail.

Le dispositif démissionnaire est issu de la loi du 5 septembre 2018 « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel ». Ce dispositif est en vigueur depuis le 1er novembre 2019.


Il vous offre la possibilité de démissionner afin de mettre en œuvre votre projet professionnel et percevoir dans le même temps l’allocation chômage.

Votre objectif professionnel doit impliquer une création ou reprise d’entreprise et/ou la mise en œuvre d’un parcours de formation.

Vous devez obtenir une attestation du caractère réel et sérieux de votre projet professionnel auprès de la Commission Paritaire Interprofessionnelle Régionale, seule instance habilitée à vous la délivrer.
Pour cela, vous devez adresser votre demande à Transitions Pro Nouvelle-Aquitaine (via votre espace personnel) afin qu’elle soit étudiée par la Commission d’instruction. Transitions Pro a 2 mois à compter du dépôt de votre dossier complet, pour étudier votre dossier.
Il est recommandé d’attendre d’avoir obtenu cette attestation pour démissionner.  Une fois que vous aurez démissionné, vous pourrez vous inscrire comme demandeur d’emploi auprès de Pôle emploi. Votre inscription doit se faire dans les 6 mois qui suivent l’obtention de l’attestation de.
Une fois inscrit, Pôle emploi procédera à la validation de vos droits et au calcul de votre indemnisation, selon les règles du droit commun. Il étudiera également les possibilités de prise en charge des coûts de formation.

Ce dispositif est accessible aux salariés en CDI du secteur privé qui justifient d’une activité salariée de 1 300 jours au cours des 60 derniers mois (5 ans), à la date de leur démission. L’activité professionnelle prise en compte peut être à temps plein ou à temps partiel, mais ne doit pas comprendre de période d’interruption comme les congés sans solde, les congés sabbatiques ou les périodes de disponibilité. Nous vous conseillons de faire une première vérification de vos conditions d’ancienneté sur le site du Gouvernement.

 

Besoin d’informations ?

On vous rappelle.

Service gratuit du lundi au vendredi de 9h à 17h

IJA
IJA
IJA
IJA
IJA
IJA
Contact Candidatez